Le monde des vins et des spiritueux vous a toujours passionné ? Vous rêvez y rester et vous complaire chaque jour ? Sachez que c’est un rêve qui peut devenir réalité. En effet, cet univers a toujours besoin de main-d’œuvre pour son bon fonctionnement. Aujourd’hui, plus que de simples travaux de circonstances, le vin propose des métiers qui peuvent épanouir son homme et lui assurer des revenus conséquents. Si vous êtes intéressé, découvrez à travers la lecture de cet article des raisons évidentes de vous faire former aux métiers du vin et des spiritueux.

Quels sont les métiers du vin et des spiritueux possibles ?

Les métiers du vin et des spiritueux sont nombreux et divers. Ils commencent de la production de la vigne à la vente du vin. Nous avons pris la peine de vous les cataloguer en trois parties essentielles.

1- Les métiers de la production

Ces métiers se déclinent comme suit :

  • Ouvrier viticole ;
  • Le chef culture ;
  • Le caviste ;
  • Le chef de chai ;
  • L’œnologue.

2- Les métiers du commerce

Ces métiers se présentent comme suit :

  • Le négociant ;
  • Le courtier ;
  • Le commercial.

3- Les métiers d’expert

Ces métiers sont les suivants :

  • Le tonnelier ;
  • Le sommelier.

Chacun de ces métiers rentre en ligne de compte dans la chaine de production et de consommation du vin et des spiritueux. Pour se former dans ces métiers, il faut aller dans une école spécialisée dans le domaine. C’est l’exemple de l’institut Magnum. Nous vous conseillons de visiter ce site.

Quels sont les avantages des métiers du vin et des spiritueux ?

Le premier avantage à tirer à se faire former aux métiers du vin et des spiritueux est la possibilité de travailler dans un univers où vous vous sentez à votre aise, puisqu’il vous passionne. Lorsque le métier pour lequel vous optez touche à la vigne, vous travaillez dans un cadre sain et bénéficiez du grand air. Ceux qui auront postulé pour se faire former en œnologie ou pour devenir sommelier ou encore caviste se verront plus proches des consommateurs pour leur prodiguer des conseils. Ainsi, pour ceux qui ont des prédispositions dans les relations humaines et le management, ces métiers sont les plus idéaux.

Ensuite vient le temps de travail qui n’est pas trop contraignant. Bien au contraire, que les horaires de travail soient fixes ou variables, vous disposez d’une flexibilité dans votre temps de travail. En fonction de votre statut, vous avez un salaire intéressant et pouvez bénéficier de primes, de jours de congé ou de jours de récupération.

Il faut également noter que les métiers du vin paient suffisamment.

Quelle formation pour quel métier ?

Chaque métier touchant au vin et aux spiritueux nécessite une certaine formation. Ainsi, pour devenir œnologue, il est primordial d’avoir un bac + 3 en chimie ou biologie et faire deux ans pour avoir son DNO (Diplôme national d’œnologie). Le métier de caviste demande une formation moins longue. Pour l’être, il vous faudra un CAP, un BPA, BTS AG ou encore un DEES. Le métier de sommelier demande quant à lui d’avoir un STHR, un CAP ou un BTS management en hôtellerie-restauration.