On trouve de plus en plus sur le marché de la viande séparée mécaniquement, ou de la VSM, que ce soit de la viande de volaille, de poulet, de dinde ou encore de canard. Pour faire des économies mais aussi pour s’assurer de la qualité du produit, il est tout à fait possible de la préparer soi-même. Mais comment faire ? Et quels sont les avantages de la VSM par rapport à la viande classique ? Retrouvez les réponses dans cet article et la méthode de production d’une VSM.

VSM, une méthode de fabrication à part

La viande séparée mécaniquement, ou VSM, se différencie de la viande classique par son mode de préparation. Ce concept consiste en effet à séparer les os de la chair avec des moyens mécaniques. La qualité et le goût de votre VSM dépendront en grande partie de la méthode de production. Plusieurs paramètres entrent ainsi en jeu, comme la vitesse, la pression et la tension de la séparation.

Ainsi, si vous souhaitez obtenir une VSM de qualité, il faut apporter une attention particulière à la machine séparatrice à utiliser pour enlever les os. Toutes les machines séparatrices sont disponibles sur ce site pour vous aider à choisir votre matériel.

Les avantages d’utiliser une bonne machine

Pour avoir de la VSM de qualité, il est nécessaire d’utiliser une machine séparatrice performante. Cette dernière vous permettra d’obtenir un rendement élevé, qu’il s’agisse d’une viande de volaille, de porc ou encore de poulet. Une bonne machine peut également vous aider à garantir l’hygiène et la sécurité du produit.

VSM les avantages

Les avantages d’une VSM

La viande séparée mécaniquement présente de nombreuses qualités. Elle a en effet un pouvoir de rétention d’eau et est réputée comme un meilleur stabilisant. Une VSM a aussi un goût unique et sa couleur neutre vous permet de produire des produits variés, comme les nuggets, les saucisses cocktails, etc. Il s’agit d’un produit réputé pour sa forte teneur en lipides, qui est aussi adaptable en fonction de l’espèce et de la matière première choisie.

Les VSM ont également des caractéristiques physico-chimiques uniques. Elles vous offrent le choix entre une gamme très variée, que ce soit au niveau de la composition chimique, de la texture, de la diversité des espèces ou encore du packaging. La VSM vous aide également à améliorer les recettes industrielles, grâce aux différentes protéines pouvant être utilisées. La teneur élevée en protéines de la VSM favorise par ailleurs le transport de certaines substances dans le sang, ainsi que la coagulation sanguine. Elle favorise alors la défense immunitaire contre les infections. La VSM est également considérée comme un meilleur liant protéique, très avantageux pour l’organisme. Voici une recette de kellogg’s Fried Chicken à réaliser chez vous (pour 3 personnes), vous aurez besoin de :

  • deux escalopes de poulet,
  • deux œufs,
  • deux cuillères à soupe de farine,
  • des corn flakes,
  • des épices (à votre guise),
  • du sel et du poivre rouge,
  • 100 mL d’huile d’olive,
  • 20g de beurre.

La préparation :

  • mélangez la farine avec le sel, les épices et le poivre rouge,
  • battez les œufs dans un autre bol,
  • écrasez les corn flakes dans un troisième bol,
  • coupez les escalopes de poulet en lamelles,
  • roulez-les dans la farine, puis dans les œufs et enfin dans les corn-flakes,
  • chauffez l’huile et le beurre dans une poêle,
  • faites cuire les morceaux de poulet jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Les différents types de viandes séparées mécaniquement

Le type de viande séparée mécaniquement dépend de sa méthode de fabrication. Les méthodes de fabrication à basse pression d’une VSM peuvent par exemple faire ressortir un produit ressemblant à une viande hachée, tandis qu’une VSM à pression classique donne une pâte fine. Ces dernières sont souvent utilisées pour produire des produits à base de viande, comme les saucisses cocktails par exemple. Il faut toutefois savoir que le règlement européen CXEn°999/2001 interdit la fabrication de VSM à base d’os de ruminants.