Contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, le beurre noisette ne contient pas du tout de noisettes. Le nom de ce fruit à coques est donné à cette recette pour évoquer les arômes qu’elle fait ressortir, ainsi que ses couleurs joliment ambrées. Qu’il soit doux ou salé, le beurre noisette est une recette qui demande une bonne dose de doigté. Pour la réussir à la perfection, je vous livre ici mes secrets.

Ingrédients

Pour réaliser cette recette, le beurre est le seul ingrédient utilisé. Il peut être choisi salé ou doux selon le type d’utilisation qui lui est destiné. Sa quantité dépend également de ce critère.

Ustensiles

Les ustensiles que vous devez prévoir pour cette recette sont les suivants :

  • Une casserole large à fond épais ou une poêle ;
  • Une passoire ou une passette ;
  • Un bol ;
  • Une cuillère en bois ou une spatule (au choix)

Préparation

Pour bien comprendre cette préparation, vous devez savoir que le beurre est un mélange de matière grasse, d’eau, de protéines et de sucre. L’objectif de cette préparation consiste à cuire parfaitement les protéines pour leur donner une couleur brune, ainsi qu’une agréable odeur de noisette.

Faire fondre le beurre

Déposez votre morceau de beurre dans une casserole, puis posez cette dernière sur un feu doux ou moyen. Ici, vous pouvez également le couper en de petits morceaux avant de le mettre dans votre casserole. Cette astuce permet d’accélérer sa liquéfaction. Vous observerez que le beurre se met à fondre. Dès qu’il atteint une température de 30 °C, il devient totalement liquide.

Faire mousser le beurre

Laissez votre beurre chauffer. Vous remarquerez qu’il se met à mousser. On dit ici que le beurre chante. Cette réaction est causée par l’eau qu’il contient. Elle se met à bouillir parce que votre beurre a atteint une température de 100 °C. N’hésitez pas ici à revoir votre feu si vous jugez qu’il est trop fort.

Donner une couleur brune au beurre

Laissez votre beurre continuer de chauffer. Vous constaterez qu’il a arrêté de bouillir, car l’eau qu’il contenait s’est entièrement évaporée. Des dépôts blancs se formeront à sa surface. Il s’agit d’un mélange des protéines et du sucre du beurre. Lorsque ce dernier atteint une température de 120 °C, les dépôts blancs se mettront à brunir. N’hésitez pas à cette étape à vous servir de votre cuillère pour remuer le beurre et vous assurer qu’il ne se mette pas à bruler.

C’est le moyen sûr pour surveiller la cuisson. Les premiers arômes de noisette commenceront à se faire sentir. Lorsque l’odeur de votre cuisson est identifiable à celle des noisettes torréfiées, vous devez savoir que votre préparation est à point.

Arrêter la cuisson

Lorsque vous remarquez que la surface du beurre prend une couleur bien brune, arrêtez la cuisson. Votre beurre noisette est alors prêt. Il est important d’être prompt à cette étape et de retirer votre beurre du feu. Au cas contraire, vous constaterez que les dépôts en surface se mettront à bruler et à fumer. Votre beurre devient alors noir et inutilisable. L’astuce des chefs pour ralentir la cuisson consiste à insérer un morceau de beurre frais dans votre préparation pour baisser sa température.

Mettre dans un autre bol

Versez immédiatement votre beurre dans un autre bol à travers la passette. Cette précaution est importante, car si vous laissez votre préparation dans la casserole chaude, le beurre continuera de cuire même à feu éteint. Si vous éprouvez des difficultés dans la réalisation de la recette, vous pouvez vous inspirer de cette vidéo disponible sur YouTube.

La différence avec le beurre clarifié

Comme le pensent de nombreuses personnes, il est important de ne pas faire une confusion entre le beurre noisette et le beurre clarifié. Il s’agit en effet du même processus de préparation pour les deux recettes. La différence se situe au niveau du temps de cuisson. Celle du beurre clarifié est arrêtée lorsque la mousse finit de se former à la surface. Le beurre est ensuite filtré pour être débarrassé de ses impuretés.

Le choix du beurre noisette est fait pour remplacer le beurre fondu dans les recettes sucrées comme salées. Il apporte ainsi sa saveur et permet ainsi d’apporter du cachet à une tranche de saumon poêlé ou encore à une purée de topinambours. Essayez-le, vous verrez que vous ne pourrez plus vous en passer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici